Interventions dans l'espace publique depuis 1999 - Archives

"Réappropriations urbaines"

.

Mode d’emploi distribué entre 1999 et 2003 au début de mes interventions

Réappropriations urbaines à Pau en 2012

« Cédric Bernadotte impose avec douceur ses interventions dans la ville. A l’aide du mobilier existant tel que bancs, poteaux, colonnes, où encore arbres, il crée de nouveaux espaces à vivre au moyen de scotch et de cellophane.

Les passants s’y installent et s’y prélassent. Les enfants jouent sur ces balançoires provisoires. Afin de ne pas agresser le regard, les tons sont plutôt neutre, blanc, noir et transparent. Cette nouvelle langueur, cette générosité à partager avec le spectateur conduisent à fonder un nouveau type de rêverie pour le promeneur solitaire. Ce design urbain éphémère permet en effet de faire découvrir l’architecture autrement, de cacher des points de vues ou d’en révéler d’autres, et de manière plus profonde, de faire réfléchir au question d’urbanisme.

Dans le monde de Cedric Bernadotte, on se pose pour observer différemment sa ville ou des endroits où habituellement l’on ne va pas.Il arrête le regard ailleurs. Ses infra-architectures dessinent en creux d’autres portraits de villes, ses installations permettant, elles, de souligner ou de surligner d’autres courbes et volumes. Parfois, elles en adoucissent les structures car ces couches de matières , à la manière d’enveloppements et de membranes, agissent comme une caresse. « 

 Extrait du Texte de Paul Ardenne dans le livre  » 100 artistes du Street Art – Editions la Martiniére

Réappropriations à Toulon – Metaxu 2016

Nuit Blanche à Paris 2014

Invitation par le 104 à Paris et produit par Eva Elbarran pour La nuit blanche 2014

« Enfant spirituel de Christo, le jeune artiste français Cédric Bernadotte sait emballer son monde : malin, il trousse, à l’aide de papier cellophane translucide ou de scotch noir, tout un catalogue poétique et loufoque de commodités urbaines en plein air, aux formes élastiques et éphémères, telles que hamacs, fauteuils, paravents ou bancs. L’art respire et notre ingénu emballeur se propose de métamorphoser les arbres du parc Georges-Brassens en mobilier pour une pause, une petite sieste ou pour des jeux d’enfants.

Réappropriations à Toulon – Résidence au Metaxu 2013

Réappropriations aux Bains Douches – Exposition Magda Danysz 2013

Réappropriations à Milan – Design Biennale 2013

Invitation par Martin Margiela – Biennale de Design de Milan de 2013

Réappropriations à Roman sur Isère 2013

Invitation par Didier Duyats aka DDD

Réappropriations à Pau 2009

Invitation par l’association AERA

Au gré de ses interventions, Cédric Bernadotte change en douceur notre façon de vivre et notre point de vue sur la ville, nous fait découvrir notre environnement autrement. Pour Nuit Blanche, il utilise les arbres du parc Georges Brassens comme support a un mobilier éphémère qui offre au visiteur des points de vue inédits sur le parc. »

Laurent Boudier, Télerama

2009 Réappropriations à Marseille – Ossertavotorio nomade

2006 Réappropriations à Metz ‘ Norapolis 6’

2004 Réappropriations à Marseille – Arts des lieux

Réappropriations à Aix-en-Provence 2003

Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique

Réappropriations à Toulon 2001

Premières interventions à Toulon – Place à l’huile 2001

no images were found

Structures Gonflables 1999 – 2000